Qui sommes nous?

L’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a soumis en 2018 un projet de création du Centre d’excellence africain pour la prévention et le contrôle des maladies transmissibles (CEA-PCMT) à la Banque mondiale, dans le cadre d’un appel compétitif. Le processus de sélection s’est déroulé en deux étape comprenant un examen de la proposition écrite et une visite en Guinée dont le but était d’évaluer l’infrastructure existante et à interroger le responsable du projet et les parties prenantes.

L’accord de financement a été notifié à la partie Guinéenne en Novembre 2018. La proposition a été élaborée par une équipe d’enseignants chercheurs de l’UGANC et de la Faculté des sciences et techniques de la santé avec le soutien de partenaires institutionnels.

 

Formations

Le CEA-PCMT souhaite promouvoir le développement d’une expertise multidisciplinaire régionale de qualité, dans le cadre de l’approche One Health « une seule santé ». 

Recherche

L’objectif général du programme de recherche du CEA-PCMT est de contribuer à la réduction du fardeau des maladies infectieuses en Guinée 

Publications

Le CEA-PCMT regorge d’enseignants chercheurs qui figurent parmi les chercheurs de classe mondiale. Leurs travaux scientifique donnent lieu à des publications de qualité 

Notre Personnel
Le personnel du CEA-PCMT est formé d’une équipe pluridisciplinaire œuvrant dans l’enseignement et la recherche sur la prévention et le contrôle des maladies transmissibles. Il est constitué de professeurs, de maîtres de conférence agrégés, de maître assistants et d’assistants chevronnés et reconnus dans leurs disciplines respective. Ces ensignants s’appuient sur un réseau de collaborateurs et de partenaires nationaux et régionaux pour conférer au CEA-PCMT un caractère unique dans la sous-région.

Prof. Agr. Alexandre Delamou

Le programme de PhD en Santé publique que propose le CEA-PCMT est ouvert aux meilleurs candidats Guinéens et Africains. Il aura des exigences sélectives similaires à ceux des grandes universités africaines et mondiales. Les doctorants travailleront à temps plein sur un programme de formation pour renforcer leurs capacités scientifiques et un programme de recherche doctorale pour maitriser le cycle de la recherche. Ils participeront également aux activités d’enseignement au sein des programmes de la FSTS. La sélection sera basée sur le potentiel des candidats, leur expérience en recherche et la qualité de leur proposition de recherche.

En collaboration avec ses partenaires nationaux et internationaux, trois finalités de master seront codéveloppés et mis en œuvre. il s’agit de la Santé communautaire, l’Epidémiologie-Biostatistiques et la Prévention et contrôle des maladies. Ces trois masters utiliseront une approche modulaire et partageront un tronc commun en première année. Les lauréats motivés et courageux formeront le bassin de postulants pour le programme de PhD en santé publique.

Le centre proposera des formations professionnelles et des formations à la carte pour le personnel en cours d’emploi qui ne souhaitent pas se spécialiser ou en attente de spécialisation. Chaque module du master pourra être suivi de façon indépendante dans le cadre des certificats ou des diplômes universitaires. Le CEA-PCMT envisage des formations courtes en soins de santé primaires, surveillance épidémiologique, prévention et contrôle des infections, socio-anthropologie, méthodologie de la recherche, recherche opérationnelle.